prevnext
Menu

« La Magie du Verre et du Vin, made by Chef & Sommelier » Masterclass animé par Julia Scavo

« La Magie du Verre et du Vin, made by Chef & Sommelier » Masterclass animé par Julia Scavo

thumbnail

Commentaires de dégustation comparatifs de quatre Crozes-Hermitage blancs dans deux verres différents de la marque Chef&Sommelier.

Le 23 novembre 2014, dans le cadre du Salon du Vin de la Revue des vins de France à Bruxelles, Julia Scavo a animé la Masterclass : « La Magie du Verre et du Vin ». Partenaire officiel du salon, la marque Chef&Sommelier a mis à disposition les verres de la gamme Arom’Up, tandis que l’appellation Crozes-Hermitage a fourni les quatre vins blancs :

 

.

  1. 1.       Domaine Melody, Crozes- Hermitage Blanc, cuvée « L’Exception » 2013
  2. 2.       Domaine Gilles Robin, Crozes- Hermitage Blanc, cuvée « Les Marelles » 2013
  3. 3.       Domaine Aléofane, Crozes- Hermitage Blanc 2013
  4. 4.       Domaine des Remizières, Crozes- Hermitage Blanc, cuvée « Christophe » 2013

 

« Arom’Up », verre officiel du Comité de Dégustation de la Revue des vins de France, est une collection de cinq verres, dont le design a été étudié pour développer les grandes familles d’arômes des vins. Les quatre vins ont été dégusté dans les modèles Fruity 35 cl et Oaky 41 cl, ainsi que dans un verre INAO.

Surtout connue pour ses rouges issus du cépage Syrah, l’appellation Crozes-Hermitage produit aussi environ 8% de vins blancs. Le secteur traditionnel pour cette production confidentielle se situe autour de Mercurol, l’une des 11 communes faisant partie de l’aire de l’appellation. A cet endroit, nous quittons les dernières terres granitiques du nord de la zone Crozes-Hermitage et de l’Hermitage, avec leur climat plutôt tempéré, plus frais et humide. Le sol et le sous-sol se diversifient, loin des substrats primaires si caractéristiques de la quasi-totalité du Rhône Septentrional. La géologie est plus récente, des ères Tertiaire et Quaternaire, bénéficiant des alluvions et colluvions du fleuve, mais aussi des glaciations qui ont fait charrier des galets roulés, enracinés aujourd’hui dans de l’argile. Les terres les plus anciennes dévoilent aussi quelques marnes et des calcaires par endroit.

Les quatre domaines sont situés sur ce secteur, ils font parler la Marsanne et la Roussanne, entrelacées des arômes offerts à chaque fois par une vinification et un élevage en bois.

Comme pour toute la collection Chef&Sommelier, les deux verres font appel à un matériau de haute qualité, le Kwarx®, dont la transparence absolue mettait parfaitement en valeur la robe cristalline des vins, de couleur jaune paille aux nuances dorées. La finesse du buvant (0,9 mm) fait que le verre se dérobe au profite du vin.
thumbnailLe Fruity 35 cl, avec sa surface d’oxygénation située au milieu de la paraison, ainsi que son calice élancé et resserré au niveau du buvant révélait chaque vin dans sa dimension fruitée.

 

 

Le Crozes- Hermitage cuvée « L’Exception » 2013 du domaine Melody offrait un nez exubérant et cristallin à la fois, mêlant des notes exotiques telles la mangue, l’ananas, aux parfums plus classiques de pêche jaune, avec un soupçon crémeux. La bouche suave se parait d’une fraicheur fruitée, nette et croquante. Cette version donnait envie d’être accompagné par des aiguillettes de Saint Pierre snackées et une interprétation exotique d’une sauce vierge alliant deux mangues, douce et verte, aux grains de fruit de la passion, sur fond d’agrumes parfumés et doux.

Le Crozes- Hermitage cuvée « Les Marelles » 2013 de Gilles Robin, semblait un peu plus aérien au départ, livrant son voile de fleurs blanches : acacia, chèvrefeuille. Le verre Fruity le laissait dévoiler ensuite des arômes de pêche de vigne, avec, en toile de fond, une nuance minérale, légèrement pierreuse. Le registre changeait en bouche, entremêlant soyeux, ainsi qu’une certaine consistance, un rien généreux guidé par quelques épices, la cardamone, le gingembre. Sa finale savoureuse renvoie à l’aire de marée fraîche que pourrait donner une épaisse tranche de turbot, cuit vapeur, avec, pourquoi pas, un sabayon mousseux à la mandarine et yuzu pour contrebalancer sa chair succulente !

Le Domaine Aléofane change complétement de registre. Opulent, il charmait par ses parfums de douces infusions de tilleul, de camomille. L’abricot côtoie des accents de jasmin, un peu la manière d’un Condrieu ! Dans le verre Fruity le boisé épicé passait en second plan. J’ai pensé à un accord avec une première approche contrastante, ou le croustillant d’une langoustine en kadaïf apporte du relief à ce vin large et enrobé, tandis que la chair mi- cuite du crustacé se fond dans l’ensemble soyeux.

Le Crozes- Hermitage cuvée « Christophe » 2013 du Domaine des Remizières, après une heure de carafe : le fuit demeurait encore discret  mais le verre faisait ressortir en crescendo la gourmandise d’une pêche au sirop vanillé, la pomme golden, le miel. Le vin montrait le sérieux nécessaire pour transcender un grand classique tel le homard à la vanille, cuit au four en carapace !

*****

thumbnailLe verre Oaky 41 cl, avec une large surface d’oxygénation située en bas de la paraison, possède une chambre aromatique idéale pour l’expression des arômes tertiaires.

 

Pour le Crozes-Hermitage du domaine Melody, le soupçon de crémeux se révélait plus évident, mêlé aux parfums de fruits qui semblaient encore plus doux, plus exotiques. La différence est d’avantage plus nette au palais, le vin se livrait plus enrobé, moins élancé, avec plus de sérieux ! Je changerais volontiers l’accord pour une pomme de ri de veau en croustillant d’amandes, sur carpaccio de Saint Jacques et bâtonnets de pomme golden.

Avec Gilles Robin dans le verre Oaky, nous quittions le registre floral, le support minéral côtoyait l’amende et la noisette torréfiées. En bouche, la consistance et le plus de structure qu’on soupçonnait dans le verre Fruity, devenaient une certitude, avec plus d’épices, des jolis amers d’amande. La tension minérale s’enveloppait d’une chair plus ample. Virage de l’accord vers un suprême de pintade cuit à basse température, aux amandes sous la peau et une sauce veloutée aux épices toastées.

L’opulence du Crozes-Hermitage du domaine Aléofane s’accentuait avec les touches de moka, de cappuccino, dans le verre Oaky. Le tactile du bois qui donne de la structure au vin se teinte d’une chair ouatée, parsemée d’épices généreuses. La langoustine pour laquelle j’optais dans sa pureté mi- cuite, s’interprète ici en cappuccino, bisque moelleuse surmontée d’une écume aérienne : coco, galanga, coriandre, cardamone.

Pour le domaine des Remizières, le vin se révélait pleinement dans le verre Oaky. Avec un peu plus d’aération son profil guidé par un élevage luxueux se complexifiait de notes réglisses, balsamiques, presque fumées. Son enveloppe charnue et crémeuse me faisait penser à une caille désossée, farcie de foie gras, jus tranché aux épices Garam massala et légumes racines glacés.
thumbnail thumbnail thumbnail thumbnail

11 h 41 min , 28 novembre 2014 Commentaires fermés sur « La Magie du Verre et du Vin, made by Chef & Sommelier » Masterclass animé par Julia Scavo