prevnext
Menu

(re)Découverte des vins et du vignoble de l’Abbaye de Lérins – Invitation le Mardi 20 Mars 2018

(re)Découverte des vins et du vignoble de l'Abbaye de Lérins - Invitation le Mardi 20 Mars 2018

Bonjour à tous,

Voici déjà 25 ans que les moines de l’Abbaye de Lérins ont relancé le vignoble sur l’île St Honorat.

A cette occasion, nous organisons une journée spécialement dédiée aux professionnels CHRcavistes des Alpes Maritimes, le Mardi 20 Mars 2018.

Nous vous proposons d’embarquer depuis le port de Cannes à 10h00 pour une traversée vers île St Honorat.

A votre arrivée, nous vous emmènerons au cœur du vignoble et nous vous présenterons les particularités de production et spécificités de ce terroir unique.

Puis nous vous proposerons une dégustation des différentes cuvées existante et nouvelles.

Un repas champêtre sera servi au milieu des vignes sous les oliviers séculaires en toute convivialité.

A 14h30, vous aurez la possibilité de revenir sur Cannes, ou bien de participer à une visite guidée privée de notre patrimoine architectural de l’île….

Le nombre de places étant limitées, nous vous invitons à vous inscrire rapidement.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.

Au plaisir de vous revoir.

Samuel

                               

  www.excellencedelerins.com   

Tél +33(0)4.92.99.54.32 – Gsm +33(0)6.86.22.33.12 – Fax +33(0)4.92.99.54.41

commercial@abbayedelerins.com

                                               Abbaye Notre Dame de Lérins – Ile St Honorat – CS 10040 – 06414 Cannes Cedex – France

 

 

 

Saint Césaire 2016

Chardonnay

Réalisées par Frère Marie, Maître de chais 

Sa robe jeune est paille teintée de reflets argentés. Le nez est une harmonie de douceur de pêche jaune, de citron et de brioche. Porté aux lèvres, le nectar vif à l’attaque laisse très vite place à une rondeur suave et soyeuse. Le palais est empli de notes beurrées et la pêche jaune est complétée par une pointe de notes exotiques comme un soupçon d’ananas. La finale reste en tension porté la belle acidité du millésime 2016, la longueur est exceptionnelle.

 

Saint Pierre 2016

Clairette/chardonnay

Parée d’une délicate robe jaune paille teintée de légers reflets dorés le Saint Pierre 2016 invite à la dégustation. Le premier nez est un mélange vif de miel de fleurs, de pêche blanche avec de subtiles notes de buis. L’attaque est franche, une acidité délicate qui porte une aromatique puissante aux notes ciselées d’agrume avec une complexité rehaussée par une touche finale iodée. La vivacité laisse place à une rondeur qui enrobe le palais avec une longueur en bouche incroyable. 

 

 

Saint Sauveur

2013 Syrah

Vieilles Vignes 

Médaille d’or du Concours Mondial des Syrah avec son millésime 2005.

Ces vins rouges, issus de vieilles vignes Syrah, sont remarquables par leur maturité qui leur procure des robes au rouge intense dans les nuances pourpre, violine ou rubis. On retrouve alors une grande concentration et complexité aromatique avec un nez expressif et élégant aux arômes intenses.

 

Saint Honorat

2013 Syrah

 

Savoureux, intense, notes épicées.

Elle est issue de la Syrah comme les grands côtes du Rhône. La robe est intense, profonde, tirant vers le violet, avec beaucoup de brillance. 

Au nez, tous les parfums de petits fruits rouges et noirs (cassis, myrtille) se combinent de façon merveilleuse.
Il s’en dégage des arômes épicés, de poivre noir moulu et une pointe florale de violette.

 

Saint Lambert 2012 

Mourvèdre

Les moines de l’abbaye de lérins produisent cette cuvée Saint Lambert, 100% mourvèdre.
Le mourvèdre est un cépage d’origine espagnole . 

Très tardif, il est naturellement à son aise dans les vignobles côtiers.
 Les moines de l’Abbaye de Lérins développent ce grand cru original qui s’impose comme un vin, riche, élégant et suave.

 

 

Saint Salonius 2011 

Pinot Noir

Le Pinot Noir, comme le Chardonnay, est un cépage originaire des régions bourguignonnes et champenoises (Côtes de Nuit).  
A l’inverse du Chardonnay, il s’est relativement peu exporté vers les régions dites du « Nouveau Monde ».

Le terroir de l’île Saint Honorat est apte à produite du Pinot Noir de belle qualité.

L’abbaye de Lérins a délibérémént opté pour l’innovation.
Cette cuvée nous donne un vin à la fois fin et complexe.
Unique et singulière !

Le Saint Salonius s’affirme par son aspect coloré et son goût complexe, structuré, suave, opulent et frais.

La qualité et la notoriété de cette cuvée ne cesse de s’accroître.

Elle a été servie au Jury du Festival de Cannes

ainsi qu’aux chefs d’états du G20 en 2011.

Notes de dégustation Franck Thomas,
Meilleur Sommelier de France et d’Europe 2000 
Vice Meilleur Sommelier du Monde 2004.

La robe surprenante pour un Pinot Noir car elle quitte le caractère rubis du cépage pour s’orienter vers des notes grenas. 
Les effluves du vin marquent une empreinte très kirshée s’associant avec finesse à des notes grillées et fumées.

La bouche est ronde et souple illustrant une structure assez longue. 
La fraicheur se fait discrète. 
Les tanins sont souples avec une pointe de fermeté. 
De l’oxygène et de la patience vous permettent d’en profiter pleinement.

Savourez à 15° ce Pinot Noir surprenant sur une salade gourmande aux figues, tomates séchées, et magret de canard.

Eau de Vie de Marc

Ce distillé, provocant et élégant, d’une grande richesse aromatique est le résultat du savoir-faire d’un moine expérimenté. 
Assemblage de plusieurs marcs de cépages différents cultivés sur l’île Saint Honorat qui donne une belle harmonie entre les parfums et les arômes que notre terroir offre en abondance.

 

Liqueur Lérina Verte

Elaborée depuis la fin du XIXe siècle par les moines de l’Abbaye de Lérins, la recette a été améliorée en 1948. 
Composée de 44 plantes, elle se transmet au sein de la communauté de frère liquoriste en frère liquoriste. 
Une partie de ces plantes sont cultivées et sélectionnées sur notre île.

Liqueur Lérina Jaune

Elaborée depuis la fin du XIXe siècle par les moines de l’Abbaye de Lérins, la recette a été améliorée en 1948. 
Composée de 44 plantes, elle se transmet au sein de la communauté de frère liquoriste en frère liquoriste.

 

 

Liqueur Lérincello

Cette liqueur, à base de citrons de Menton non traités, agrandit la gamme de notre production artisanale depuis 2005. 
L’essence de citron est obtenue par une longue macération du jus, des pulpes et une toute petite partie d’écorces. 
Le résultat de sa distillation et son faible degré alcoolique donnent un agréable apéritif à la portée des grands experts comme des non-initiés.

Liqueur Mandarine

Recette élaborée par un jeune moine en 1994 qui très rapidement a fait le consensus de toute la communauté des moines de l’Abbaye de Lérins. 

 

 

Liqueur Verveine

Forte d’une tradition provençale, cette liqueur est de plus en plus appréciée pour la suavité de ces arômes qui dépassent la simplicité de sa composition. 
Une macération de 3 mois en fait un nectar des plus agréables.

Liqueur Sénancole

Recette acquise à l’Abbaye de Sénanque (Gorde, Vaucluse) en 1969. 
Elle est constituée de 19 plantes macérées plusieurs semaines dans l’alcool. 
A la fois gracieuse et posée, avec un équilibre de parfums et d’arômes typiques de l’environnement provençal.

Le Vignoble

Le Vignoble du domaine de l’Abbaye de Lérins s’épanouit au sein d’un terroir unique entre ciel et mer, dans une terre riche d’histoire, de lumière et de prière.

Un vignoble riche de 16 siècles d’histoire

L’île Saint Honorat baigne entre le bleu azur de la baie de Cannes et celui turquoise des eaux de Méditerranée. L’histoire de cet écrin de végétation luxuriante s’écrit depuis plus de 1600 ans. La première communauté monastique s’installa sur l’île en 405, au côté de Saint Honorat d’Arles et de ses compagnons. Aujourd’hui, les vingt et un moines Cisterciens vivent sur l’île selon la Règle de Saint Benoît. Ils prolongent cette tradition monastique et vivent modestement du fruit de leur travail, la production de vins et liqueurs. Ils appliquent ainsi la doctrine  bénédictine « ora et labora » : prie et travaille.

L’origine du vignoble sur l’île Saint Honorat remonte au Moyen-âge, bien que l’on pense qu’il existât déjà auparavant pour les besoins de l’eucharistie. Ce n’est toutefois qu’à partir des années 1990 que le vignoble fût relancé professionnellement avec la découverte de cinq  micro-terroirs sur l’île.


Un terroir insulaire unique

L’archipel de Lérins est constitué de roches sédimentaires, principalement calcaires et dolomites (roche marine riche en magnésium, qui permet de maintenir la neutralité des sols). En surface, la roche est recouverte d’un limon argileux rouge d’ une épaisseur de 30 à 120 centimètres. Une source naturelle d’eau douce provenant directement des Alpes prévient la vigne du stress hydrique.

Le vignoble  du domaine de l’Abbaye de Lérins est situé dans la partie centrale de l’île. Il comprend un peu plus de huit hectares. Cinq sont dédiés aux vins rouges et trois aux vins blancs. L’âge des vignes varie de 25 ans pour les jeunes, à 60-80 ans pour les plus âgées. Les cépages cultivés sur l’île sont multiples. Le Rouge se répartit en Syrah (4,2 hectares),  Mourvèdre (0,5 ha) et Pinot noir (0,9 ha). Le Blanc est composé de Chardonnay (2,0 ha), de Clairette (0,8 ha) et de Viognier (0,3 ha).   

Les rendements sont limités en moyenne à 35 hectolitres à l’hectare grâce à la pratique des vendanges vertes (élimination des grappes surnuméraires avant véraison). Le volume de production s’élève à 40 000 bouteilles.

Les moines de l’Abbaye de Lérins perpétuent la tradition Cistercienne de vinification parcellaire.

Un climat exceptionnel sur la côte d’Azur

Le vignoble évolue dans un climat de type méditerranéen. L’île jouit de conditions climatiques très favorables pour le développement de la vigne : un ensoleillement exceptionnel, une situation en plein midi et un air nocturne chargé d’humidité.

Une Culture d’Excellence, entre équilibre et préservation

Par souci de préservation de l’équilibre de l’écosystème insulaire, la Communauté des moines de l’Abbaye de Lérins a choisi d’opter pour une  « culture raisonnable ». Ici, aucun herbicide n’est utilisé, l’entretien des sols et l’enherbement naturel étant assurés par un outillage mécanique. Le sel déposé par les brises maritimes permet également  un nettoyage naturel.

Mais au-delà de ces techniques de culture particulières, c’est avant tout le savoir-faire, le travail et l’attention des moines qui permet d’obtenir ce vin d’exception. Ce vin a été servi entre autres aux chefs d’Etats lors du dernier sommet du G20 et au jury du festival du film de Cannes 2011, 2014 et 2015. Chaque année, les raisins sont choyés, taillés, ébourgeonnés et vendangés entièrement à la main par les frères.


« Une île, des frères, un grand vin »

Ce terroir trouve son sens dans la fraternité qui l’habite et le met en valeur pour donner de grands vins.  « Une île, des frères, un grand vin », une marque qui veut avant tout mettre en avant des valeurs. « L’amour du travail bien fait » d’abord. On ne peut faire du très bon vin qu’en ayant une vraie passion pour le travail bien fait.

Cette passion, c’est aussi celle d’une fraternité. Des frères qui vivent ensemble dans le respect des différences. La « fraternité » c’est aussi la solidarité, le partage, le respect, la tolérance, le service mutuel, la justice, la paix… des valeurs dont nous voulons être les premiers ambassadeurs. Ces valeurs nous mènent à « l’Excellence ». L’excellence des produits, bien sûr, mais surtout l’excellence en toute chose. L’excellence dans les relations, l’excellence dans les rapports avec la nature, l’excellence de vie. L’excellence n’est pas un état acquis, mais un but vers lequel on marche. 

22 h 26 min , 19 février 2018 Commentaires fermés sur (re)Découverte des vins et du vignoble de l’Abbaye de Lérins – Invitation le Mardi 20 Mars 2018