prevnext
Menu

Trilogie en Côte de Nuits

Trilogie en Côte de Nuits

TRILOGIE EN CÔTE DE NUITS

La manifestation Trilogie en Côte de Nuits se déroulera le lundi 16 mars 2015 et réuniera pour la première fois les trois villages (Vosne-Romanée, Chambolle Musigny-Vougeot et Morey Saint-Denis) en un même lieu : le Clos Vougeot.
Les invitations, exclusivement réservées aux professionnels.

.

INVITATION

EXPOSANTS

ACCÈS

Vosne Romanée, Chambolle Musigny, Vougeot et Morey St Denis poursuivent leur association pour vous proposer, en alternance avec les Grands Jours (qui n’auront pas lieu avant 2016), une dégustation qui en reprend l’esprit.
Quoi de plus naturel que de voir ces villages proches et prestigieux se regrouper pour présenter le meilleur d’eux-mêmes lors de cette dégustation. Les 2013, majoritairement présentés, devraient vous réserver de très belles surprises !
 
2013 est à nouveau un millésime qui aura mis à rude épreuve les nerfs des vignerons bourguignons. Nous avons dû mener une sévère bataille contre le mildiou et l’oïdium pour amener des raisins sains en cuverie.
 
Un mois de Mai exceptionnellement froid et humide explique en grande partie que les vendanges se soient déroulées pendant la deuxième semaine d’octobre.
Il faut remonter au millésime 1978 pour trouver plus tardif.

Un temps perturbé pendant la floraison dans la seconde moitié du mois de juin engendre de la coulure mais surtout un millerandage de la quasi totalité des grappes, qui a pour conséquence de petites baies et un volume de récolte inférieur de 30 à 40% à la normale.
Le millerandage va être le sauveur de ce millésime.
Les petites grappes vont parvenir à parfaite maturité malgré un été mitigé, à l’exception du mois de juillet chaud et ensoleillé.
Le millerandage va également réduire fortement la sensibilité au Botrytis, qui aurait pu anéantir la récolte dans les derniers jours orageux avant vendange.
Le millerandage, en réduisant la proportion de jus, explique la couleur soutenue des vins, leur concentration naturelle sans excès tannique, car la fécondation imparfaite a réduit le nombre et la taille des pépins.

Une maturation tardive par des températures assez fraîches a permis de conserver des arômes de fruit intenses, les marqueurs distinctifs de chaque terroir, ainsi qu’un niveau d’acidité élevé, gage de longévité.
Cette acidité analytique, révélée par des pH bas, n’est pas sensible en dégustation, grâce aux tannins très fondus et à la riche texture qui en atténuent la perception.
 
Au final, la nature nous a réservé un magnifique cadeau avec ces vins. Les premiers dégustateurs s’accordent pour souligner la tension, à laquelle en effet on pouvait s’attendre, mais aussi et surtout la précision, le fruit, l’accessibilité et même la volupté de toutes ces cuvées. Ils témoignent du caractère unique de notre Bourgogne, capable de façonner des crus à la fois frais, mûrs et accessibles.
 
À tous, nous souhaitons une très belle dégustation de ces vins que nous sommes fiers de vous présenter !

source: http://www.trilogieencotedenuits.fr/

1 h 40 min , 25 février 2015 Commentaires fermés sur Trilogie en Côte de Nuits