prevnext
Menu

Château de Beaucastel

 

thumbnail

 

Château de Beaucastel – le site

Château de Beaucastel – le film

 

-Chateau de Beaucastel 2012 Blanc

 

Beaucastel  par François Perrin clic

80% Roussanne, Grenache Blanc, Clairette et Bourboulenc. 70% Cuve inox 30% Barrique

Chateau de Beaucastel 2011 Blanc

La robe de teinte or dorée est brillante, nette avec des arômes d’épices douces et des notes florales et d’abricot. L’attaque est pleine, veloutée. La finale est très persistante, bien équilibrée et délicate avec une note un peu miellée.

Chateau de Beaucastel 2011 Rouge

Charles Perrin parle de son vin clic

Mourvèdre- Grenache- Syrah- Counoise- Cinsault- Vaccarèse- Terret Noir- Muscardin- Clairette- Picpoul- Picardan-Bourboulenc- Roussanne

Couleur : robe grenat, limpide, reflets bruns Bouquet : s’ouvre sur des notes de violette, et de poivre vert, puis se prolonge sur des flagrances de cerise noire, de pruneau, de pierre chaude et de bois vanillé. Palais : attaque tannique ferme, chair aux arômes de brandy, de pruneau macéré, de cachou vanillé. Equilibre : Le tanin finit ferme et un peu rustique. Appréciation générale : finale simple manque un peu de texture.

Chateau de Beaucastel 2008

Thomas Perrin par du Château de Beaucastel et du millésime 2007

Couleur : robe grenat, limpide, avec des reflets aux nuances prunes

Bouquet : à l’agitation pureté des parfums de petits fruits (fraise des bois, mure, pruneau,) d’eucalyptus, de terre humide, de poivre en grain de bois précieux. Palais : charpenté, capiteux, aromatique, saveur de fruits noirs, truffe et bois vanillé. Equilibre : de la race dans cette matière riche. Appréciation générale : très séducteur en bouche en particulier au milieu,avec de la complexité.

Chateau de Beaucastel 2001

Couleur : Rouge sombre, moyennement intense. Belle, reflets abricots

Bouquet : à la fois cacao, à la fois viande bien associée, riche. Palais : Belle entrée en bouche, souple, se développant sur un corps moelleux sensation de viscosité. Equilibre : grande longueur à la fois fraîche, minérale et mure. Appréciation générale : impressionnant.

Chateau de Beaucastel 1997

 

Couleur : Rouge sombre, intense. Belle Bouquet : fin, frais, intensité moyenne, tout en douceur et en nuance, floral, œillet de Nice Palais : toucher de bouche suave, raffiné, lente évolution tannique. Equilibre: La trame se montre minérale Appréciation générale : Belle longueur savoureuse où l’on retrouve, le cacao et la réglisse.

Chateau de Beaucastel 1989

Couleur : la robe sombre. Intensité bonne, évoluée Bouquet : le nez est net, intense, fruité, fumé, animal, complexe. Agitation, réduit, dense, notes de fourrure et d’encre. Palais : la bouche attaque douce, se développant sur une structure caressante et soyeuse, avec un goût de réglisse. Equilibre : Tannicité remarquablement enveloppée et fondante. Appréciation générale : le vin est tendre et en même temps large.

Coudoulet de Beaucastel 2011

Appellation : Côtes du Rhône.

Cépages Cinsault- Grenache- Mourvèdre- Syrah.

Couleur : noire intense et belle. Bouquet : exhale un nez exubérant, fruité, finement cacaoté. Palais : bouche ronde et grasse, toucher crémeux. Equilibre : corpulence moyenne. Appréciation générale : finale simple au tanin enveloppé.

 

Joël Langlais.            

Maître Sommelier de l’Association de Nice, Côte d’Azur Provence.

Photo : Boris  Jeremenko

9 h 48 min , 21 janvier 2014 Commentaires fermés sur Château de Beaucastel