prevnext
Menu

Soirée de formation et dégustation des vins de la Bulgarie suivi d’un dîner le 10 Décembre

Soirée de formation et dégustation des vins de la Bulgarie suivi d'un dîner le 10 Décembre

Nous vous invitons à une soirée de formation et la dégustation des vins de la Bulgarie suivi d’un dîner* le 10 décembre au restaurant l’Origine à 19h00,  au 15, rue Tonduti de l’Escarène à Nice –parking Marshall.

Une formation proposé par Mme Crier de La cave Thrace « une société de négoce et d’importation des vins Bulgares », elle a pour objectif de promouvoir et de faire découvrir les cépages et les vins d’origines Bulgares.

Peu connue en France, la Bulgarie, et notamment, la région de la Thrace, est un des berceaux de la production de vins. C’est d’ailleurs dans cette région qu’est né le mythe de Dionysos.

Nous remercions chaleureusement Julia Scavo qui va animer aimablement une fois de plus pour nous enrichir une conférence sur ses vins. 

 

*Prix 30€ dégustation suivi par un diner au champagne (amuse bouche, entrée, plat, dessert, mignardises et cafés), (places limités à 25 pax).

réservation au 0610959743

 

photo (x) internet

 

La Bulgarie est le plus ancien pays producteur de vin. Des études archéologiques ont mis en évidence que le vin avait été produit  à cet endroit entre 6000 et 3000 ans avant J.C.

Carte des cépages de Bulgarie

Carte des cépages en Bulgarie

Mille ans avant les Romains, les Thraces ont planté les premières vignes sur les pentes nord et sud des montagnes des Balkans. Ils ont introduit des techniques viticoles, ont vénéré Dionysus, le dieu du vin, en mangeant, buvant et faisant la fête et ont développé des outils spéciaux pour la culture des vignes et la production du vin. Les tribus grecques sont arrivés au bord de la Mer Noire aux environs de 500 ans av. J.C. et ont apporté leur expérience dans la préparation du vin. Le vin local a acquis un goût nettement meilleur.

 

Au Moyen Age, la tradition viticole a été perpétuée par le christianisme.

Après la libération de la Bulgarie en 1878 du joug ottoman, la viticulture a connu un épanouissement. Dans les universités agricoles, on a introduit des cours d’œnologie et les premiers centres techniques de production de vin ont été formés.

Jusqu’aux années 1940, la vigne était cultivée exclusivement par des petits propriétaires et les cépages autochtones étaient à la base des vignobles. La Bulgarie, grâce à son climat relativement chaud et à sa riche géographie, a continué d’élaborer des vins de qualité malgré les difficultés qu’apportait la nationalisation des terres après 1945. Afin de combler les demandes de l’énorme marché soviétique (la Bulgarie exportait chaque année 5 millions d’hectolitres de vins en ex-URSS), la majorité de la production était orientée vers la quantité. Ainsi, la Bulgarie est devenue un pays vinicole de taille sous le communisme : en 1978, elle était le quatrième producteur mondial et le deuxième exportateur après la France.

Après la chute du communisme en 1989,  les exportations de vin ont fortement diminué en quantité et sont passées en valeur de 140 millions d’euros en 1998 à 64 millions d’euros.

 

La privatisation des années 90 a permis aux viticulteurs bulgares de poursuivre la recherche de qualité en investissant dans un matériel de vinification perfectionné permettent de réformer la viticulture et de déclarer ses ambitions pour le marché européen. De cette façon, les vins de Bulgarie ont nettement gagné en qualité depuis dix ans, au point que certains oenologues voient dans la nouvelle Europe une future concurrence pour les vins du nouveau monde.

article: »https://vinsbulgares.com/ »

13 h 15 min , 27 novembre 2018 Commentaires fermés sur Soirée de formation et dégustation des vins de la Bulgarie suivi d’un dîner le 10 Décembre