prevnext
Menu

Le Compte rendu de la soirée de dégustation du Porto

Le Compte rendu de la soirée de dégustation du Porto

Il semblerait que la ville de Cagnes-sur-Mer c’est transformée en Octobre, en un centre de pèlerinage autour du Porto le lundi 9 Octobre au Kafé-in!

Belle soirée, lundi avec le soutien de l’ASNCAP.

Merci Ludovic ( unique cuisinier, à ma connaissance, finaliste du Meilleur Sommelier de France!) de ton accueil et de ta cuisine inspirée pour nos Portos! 

 Voici les commentaires des vins dégustés à l’aveugle.

Julia Scavo

  1. Ramos Pinto Blanc

Coloré d’ambre aux reflets vieil or, son nez charme par le fruit éclatant, mur qui rappelle l’abricot, l’écorce d’orange sur fond de brioche. La bouche est riche, douce avec une liqueur fondue dans la chair crémeuse. Les parfums du nez reviennent au palais, soutenus par une trame fraiche, se prolongeant vers la finale miellée, aux notes d’amande toastée.

  1. Gran Cruz Special Reserve

Robe grenat à la frange brique. Le nez discret présent un fruit assez frais, cerise, pruneaux, sur fond d’épices. La bouche est douce, l’eau-de-vie chaleureuse, présente et épicée. Des tanins ainsi qu’un support frais fondus, voici un palais plaisant qui se révèle plus intense que le nez,  la finale épicé nous amène la cerise à l’eau-de-vie, prolongée sur des nuances de girofle et poivre exotique

  1. Ferreira Tawny Reserva « Dona Antonia Ferreira »

Rouge grenat dégradé, à la frange tuilée, il montre un nez discret, ou le voile légèrement fumé, de cuir laisse transpercer peu à peu un fruit confit, un peu kirsché. Pruneaux, raisin de Corinthe se complètent de chocolat et d’épices, montrant un fond d’évolution par les notes d’amande, de noix. Palais doux, riche, d’une fraicheur animée, avec des tanins fondants, mais présents. L’aguardente est généreuse, soutenue par la texture crémeuse. Les parfums intenses s’enrichissent d’épices douces et de caramel pour finir sur des amers d’amande.

  1. Ramos Pinto Tawny 10 ans « Quinta de Ervamoira »

Tawny- grenat aux éclats roux. Son nez intense, éthéré, rappelle le fruit sec gourmand : noix, amande, la figue, sa trame restant aérienne. Douce et soyeuse, la bouche se livre harmonieuse entre acidité fondue et tannins enrobés, notes de chocolat « mon chéri » et épices orientales toastées. L’eau de vie est intégrée et suave, la finale sur la noix, quoi que juteuse, nous ramène épices, une touche de poivre, tout en longueur.

  1. Taylor’s Tawny 10 ans

En robe topaze éclatante, son nez de bonne intensité nous livre un fruit doux, confit tel la figue, les dattes parsemées d’épices. En toile de fond s’insèrent de nuances de cuir, dans un ensemble finement fumé. Riche, doux, épicé, sa texture et sa dynamique de fraicheur se contrebalancent.  Les tanins présents, un peu fermes se superposent à la trame épicée rappelant girofle, muscade, le bois doux de la réglisse. Un vin long, chaleureux, d’une bonne architecture.

  1. Crusted Niepoort (mise en bouteille 2012)

Robe pourpre opaque, encre de Chine. Le nez est moyennement intense à l’ouverture, mais un fond éthéré porte des notes de marasque, de cerise noire, une touche de crème balsamique. Un nez juvénile sur fond de chocolat amer, épicé. La bouche concentré, douce, dotée d’une acidité cristalline, telle le caractère acidulé de la griotte, possède une texture de velours, une consistance soutenue, tout en finesse. Le toucher de chocolat noir des tanins dénote élégance, l’eau de vie est d’une grande suavité, un fil conducteur d’arômes, sans donner de la générosité.  Très cassis, cerise noire, chocolaté jusque dans sa finale longue et fraiche.

Une catégorie confidentielle, homologuée en 2002, dont le nom tire du fait que le vin forme au fil des années une croute au fond de la bouteille. La typologie tire ses origines du temps ou la mise hors Portugal était autorisée (suspendue en 1970 pour les Vintages, et en 1996 de manière générale). Surnommé « Vintage du pauvre », il assemblait les fonds de pipas après mise en bouteille des vins millésimés en Angleterre. Il se trouvait ainsi assemblé de plusieurs années, avec en plus, les matières sédimentées aux fonds des futs, embouteillé sans filtration. Sa date de mise en bouteille est obligatoire, la plupart sont « bottle- aged » pour un minimum de 3 ans. Aux confins des styles « wood-aged » and « bottle- aged », ils se boivent bien dans la décade suivant la mise en bouteille, mais certains peuvent surprendre par la longévité. Populaires au sein des maisons anglophones, ainsi que chez Niepoort.

  1. Terras do Grifo Vintage 2011

En pourpre sombre, impénétrable, le nez expressif, éthéré, annonce de suite un fruit frais : la cerise, le cassis aux nuances florales et balsamiques. La bouche douce, soyeuse, suave par son toucher et fraiche, porte des tanins fermes, au grain fin, cacaoté. Epicé, la marque de sa jeunesse réside dans le fruit frais et intense, les épices boisées nobles telles la cannelle et le girofle ainsi qu’un fond de chocolat noir qui donne du relief supplémentaire. Long, frais et séduisant, primesautier presque, sa structure ainsi que la qualité du millésime le désignent apte pour une trentaine d’années de garde.

  1. Gran Cruz Vintage 1999

En robe profonde, grenat frange carmin son nez direct montre un fruit mur et mature tel le pruneau, la cerise noire, sur fond de tabac, feuillage sec, quelque part animal, aux nuances fumées de consommé, de viande séchée. Doux, ample, son  tanin concentré possède l’aspect chocolaté. L’acidité encore présente mais fondue s’insère dans la matière soyeuse, l’eau-de-vie montre une présence généreuse. Les parfums de bouche sont épicés, aux nuances de girofle, cannelle, muscade, la finale prend de l’élan par un souffle éthéré, parsemé de café et chocolat amer.

  1. Burmester Vintage 2003

La robe grenat est sombre, opaque. Son nez intense, révèle la chaleur du millésime, cerise, pruneaux se teintent de girofle, de cannelle, dans un esprit généreux, avec une onde fraiche, néanmoins. Ces tanins fermes, serrés soutiennent une bouche douce, veloutée. La chair ouatée s’équilibre par une présence fraiche, mais la chaleur des épices donne le ton, offrant beaucoup de relief au fruit doux et mur : cerise, griotte à l’eau-de-vie, noyaux kirsché, un vin tout en parfums et en longueur, riche et charmeur, montrant peu d’évolution. Il séduit aujourd’hui par son ouverture, sa garde peut se prolonger encore au-delà de 15 ans. Teste à nouveau après une longue aération, le vin se montre fin, tout en élégance par son toucher fondant.

12 h 04 min , 26 octobre 2017 Commentaires fermés sur Le Compte rendu de la soirée de dégustation du Porto