prevnext
Menu

Le compte rendu de la soirée de dégustation des vins de Corse

Le compte rendu de la soirée de dégustation des vins de Corse

Compte rendu de la dégustation et la formation des vins de Corse animée par Antoine Alexandre Mordiconi par Julia Scavo.

Merci encore à Antoine Alexandre qui nous à fait découvrir ou redécouvrir les domaines suivants:

Domaine Vecchio

Proposant des vins de Haute Corse et de la zone Bastia, ses vignes sont situées à quelques encablures de la mer. En agriculture raisonnée, attaché aux cépages traditionnels, dont certains oubliés, le domaine propose une gamme s’étalant de la Collezzione, vins de plaisir, orientés fruit jusqu’à des cuvées innovantes, telles Uva Antica, Mélusine ou Beau-Tri-Tys !

Domaine Leccia

Depuis 2015 il y a du nouveau chez les Leccia, depuis que le fils d’Yves a rejoint sa tente Annette au domaine, tandis que Nicolas Marinotti Bindi a pris son envol, créant son domaine. Une gamme très homogène, fidèle à son style, d’une grande pureté et justesse d’expression des cépages ainsi que du terroir. Un domaine qui a su conserver une identité de son rosé, plus coloré, vin de fourchette ainsi que ses rouges élevés inox, sans parade, mais de grande profondeur.

Castellu di Baricci

Anciennement connue sous le nom de Surghjenti pour ses nombreuses sources, la vallée de l’Ortolo est depuis l’antiquité réputée pour la culture de la vigne. C’est sur cette arène granitique que prend racine Castellu di Baricci. Un domaine viticole qui tire son nom du Castel voisin qui constituait l’un des fiefs des seigneurs de la Rocca jusqu’au début du XVIème siècle. La terre qui le nourrit est composée de limons et sables, au cœur de l’arène granitique corse. Castellu di Baricci est le pari un peu fou d’une famille qui a voulu renouer avec son passé proche de vignerons. Une agriculture biologique est le garant d’une viticulture respectueuse de la terre.

Comte Peraldi

Le domaine est niché sur les coteaux de Mezzavia. Fleuron de la viticulture insulaire il domine le prestigieux golfe d’Ajaccio. L’ancien domaine fut planté de vignes au XVIème siècle. Les vins du domaine perpétuent le souvenir du Comte François Peraldi, fils de Jean, qui fut un ardent défenseur du patrimoine culturel de Corse. Ce combat fut poursuivi par Louis et Guy de Poix : sélection des terroirs, amélioration de l’encépagement et adaptation de meilleures techniques de vinification.

E Petre

Le domaine  » E PETRE » se situe sur le plateau de Rotani, sur l’axe Aleria-Corte dans la vallée du Tavignano. Ancien chirurgien-dentiste, il détient avec son épouse  une superficie de 1,47ha avec une densité de 6000 pieds/ha (le plus petit de corse à faire les 3 couleurs).  Les traitements sont limités et on y pratique l’enherbement et le labour un rang sur deux. La vinification se fait dans la cave d’origine du temps du père (avec un « palmentu » : cuve en béton ouverte) de façon artisanale pour le rouge avec passage en fût de chêne et de moderne (thermo régulée) pour les blancs et les rosés. Surprenant mélange de tradition et modernité !

Alzipratu

Situé en Balagne à 8 km de Calvi, dans le Nord-Ouest de l’Île, le domaine fût créé dans les années 60 par le Baron Henry Louis de La Grange alors propriétaire du couvent d’Alzipratu. Le domaine a été conduit par Maurice Acquaviva avant d’être repris par son fils Pierre et son épouse Cécilia. Le vignoble de 40 hectares est implanté au pied du Monte Grossu (point culminant 1950 mètres) et à quelques minutes du rivage, les vignes bénéficient d’une influence climatique contrastée mer-montagne.

Cantina di Torra – Nicolas Marinotti Bindi

Ancien chef de culture chez Leccia, Nicolas Marinotti Bindi a repris en 2015 une ancienne cave située sur la route d’Oletta. Respectueux de l’environnement, il mène une viticulture biologique certifiée et un travail de cave peu interventionniste, aux résultats très nets, tout en élégance. L’élevage se fait en inox ou en cuve ciment ovoïde.

 

Commentaires co-signés Julia & Bruno Scavo:

Domaine Vecchio Rosé 2016 IGP Ile de Beauté

Un nez frais, aux effluves de pêche douce, touches anisées, notes d’orange. La bouche suave, souple et nette, évolue vers des nuances épicées-anisées, qui amènent une certaine impression de structure. Une touche légèrement tannique se ressent dans les jolis amers sur la finale sapide.

Domaine Leccia Rosé 2016 Patrimonio

Nez intense, très parfumé, orienté par les épices, sur fond de pêche, nuances d’amende, de noyaux. Bouche juteuse et fraiche, possédant à la fois une certaine structure et amplitude, notes de pêche, de griotte, un vin juteux, épicé, de caractère, ayant presqu’une trame quelque part tannique, soutenue par de amers zestés. La finale est longue, aux nuances de kirsch et de réglisse.

Domaine Leccia Blanc 2016 Patrimonio

Un nez suave, à la douceur de la pêche-néctarine, aux senteurs fraiches, aériennes d’anis et de cédrat, encore délicat, avec en toile de fond une note pierreuse de craie. La bouche souple, dotée d’une fraicheur animée, caresse par le toucher soyeux. Digeste, sans aucune générosité pour un vin sudiste, il présente des nuances de zestes et d’épices, pour finir sur une amertume plaisante, savoureuse, qui fait saliver à côté de touches de pierre à fusil sur la retro-olfaction.

Domaine Vecchio Collezzione Blanc 2015 IGP Ile de Beauté

Solaire, entamant son évolution, le nez exprime la douceur anisée sur fond fruité mur : pêche, pomme-poire avec une résonance pierreuse, pierre à fusil en toile de fond. La bouche riche, enveloppée, à la fraicheur fondue, se resserre un peu vers la finale zestée, presque austère par ses amers.

Castellu di Baricci Blanc 2016 Corse Sartène

Un nez flatteur, aromatique, livrant des notes de pomme sur fond floral d’acacia. En bouche le vin s’offre soyeux, moyennement animé, gardant une trame aromatique expressive soutenue par les amers de zestes, assez fermes, comme une touche presque tannique.

Comte Perladi « Cuvée Cardinal » Rouge 2013 Ajaccio

Le nez intense se livre tout en fruit : crise, griotte, aux accents presque de Pinot, fin, aérien, accompagné par une touche fumée, épicée, pour revenir enfin sur le fruité de la fraise de bois. En bouche, la texture est suave, satinée, avec une onde fraiche qui tempère la générosité de ses épices. Des tanins croquants, savoureux au grain fin s’intègrent dans la texture.

E Petre Rouge 2015 IGP Ile de Beauté

Charmeur, d’apparence juteuse, à l’image d’une griotte épicée, son nez rappelle aussi le fumé apporté par un élevage maitrisé. En bouche le vin se montre soyeux, riche par sa générosité épicée, aux tannins fermes, une finale serrée, épicée.

Castellu di Baricci Rouge 2015 Corse Sartène

Mature, dont l’évolution s’exprime par des notes de cuir, touches sauvages- animales, un fond terreux qui rappelle le graphite, comme certains Mourvèdres, avec un fruit qui passe aujourd’hui en toile de fond. Le palais velours, garde une certaine fraicheur, les tanins sont fermes, le fruit se montre plus jeune en bouche, la griotte, réglissée, poivrée, pour un retour terrien sur le graphite.

Domaine Leccia Rouge 2013 Patrimonio

Un nez concentré, profond, aux notes de fruit noir et épices, la bouche très jeune et serrée, animée par une grande fraicheur en couple avec des tannins fermes, la finale structurée et épicée à la fois. Idéal après 45 minutes d’ouverture ou bien un passage en carafe.

Domaine Alzipratu « Pumonte » 2015 Corse Calvi

Juteux, très cerise- griotte sur fond sauvage, quelque part animal, presque fumé-terreux. En bouche, riche et généreux, à la fraicheur fondue, tannins fermes, murs et enrobées pour une finale relevée par des amers de marasque.

Domaine de la Punta « Cuvée Balianu » Rouge 2012 Corse

Le vin entre dans une phase de tertiaire noble, terrien avec des touches de sous-bois et champignons, un fruit noir confit, tel la marasque. La bouche est soyeuse, aux tanins encore bien fermes, même serrés, l’évolution s’exprime plus par le fruit qui est mur, par la fraicheur qui passe en second plan, pour laisser place à un univers plus riche, chocolaté, épicée, aux amers de cerise noire sauvage.

Domaine Alzipratu « Alticellu » Rouge  2012 Corse Calvi

D’une jeunesse surprenante, au nez mur, sur le fruit noir, marasque, épices telles la réglisse, le poivre exotique, entrelacées de notes de cuir tanné, sur un fin fond animal. Des accents qui ne sont pas sans rappeler des grandes Syrah ! Une bouche soyeuse, parsemée d’épices, réglissée, juteuse par sa cerise mure, aux tanins fermes et enveloppés, d’un grain fin, poudré. La fraicheur est vive, portant les épices vers une finale longue, poivrée, aux amers aromatiques et notes de Sichuan, de chocolat noir.

Nicolas Marinotti Bindi « parcellese » Rouge 2013 Vieilles Vignes

Nez sauvage, sanguin, s’ouvrant sur le fruit noir, la cerise amère, il prend ensuite des accents floraux-épicées pour chercher enfin des nuances de café, de cacao. La bouche lisse et soyeuse, suave est fraiche, aux tanins présents, d’une vivacité digeste, finit sur le café, un peu serré, ponctuée de nuances terriennes, épicées à la fois.

 

Commentaires Julia&Bruno Scavo©


 http://www.vinsdecorse.com/

Appellations d’Origine Protégée

Avec une superficie de 8 680 km2, la Corse se dévoile comme une terre riche et surprenante puisqu’elle compte notamment 9 Appellations d’Origine Protégée. Ces dernières se répartissent entre des appellations de types « Cru », « Villages » et « Régionale », tout en intégrant une appellation spécifique pour les vins doux naturels. De plus, les IGP (Indication Géographique Protégée) de l’Ile de Beauté représentent à eux seuls plus de la moitié de la production totale du vignoble corse.

  • 1 appellation régionale : Vins de Corse
  • 2 appellations crus : « Patrimonio » et « Ajaccio »
  • 5 appellations villages : Corse Porto-Vecchio, Corse Figari, Corse Sartene, Corse Calvi, Corse Coteaux du Cap Corse
  • 1 appellation VDN (Vin Doux Naturel) : Muscat du Cap Corse

 AOP (clic)

  • AOP AJACCIO
  • AOP CORSE
  • AOP CORSE CALVI
  • AOP CORSE FIGARI
  • AOP CORSE SARTENE
  • AOP CORSE PORTO-VECCHIO
  • AOP CORSE COTEAUX DU CAP CORSE
  • AOP MUSCAT DU CAP CORSE
  • AOP PATRIMONIO

 

http://www.vinsdecorse.com/terroir

 

Quand cépages riment avec héritage

Biancone, Barbarossa, Pagadebiti, Brustianu, Muriscu, Riminese… Riche d’un long héritage viticole la Corse recèle un trésor naturel : plus de 30 cépages ypiques à la fois proches et différents. Cépages aux noms inattendus et magiques, ils se sont transmis de génération en génération et l’homme de l’art les magnifie toujours aujourd’hui pour le plus grand bonheur de l’amateur de vin. Il ne s’agit pas ici seulement de technique, mais d’histoire, de tradition, de goût et de fête des papilles. Dans cette mosaïque de cépages raffinés, trois d’entre eux se distinguent : le Sciaccarellu, le Niellucciu et le Vermentinu. Ce sont les cépages nobles de Corse que l’on retrouve dans les 9 Appellations d’Origine de l’île.

Une climatologie spécifique

Lʼîle bénéficie d’un climat méditerranéen influençé par la présence de la mer et des montagnes.
Il se caractérise par un ensoleillement, mais également des précipitations parmi les plus élevées de France. La douceur estivale et la clémence des hivers sont favorables à la vigne. Les vents nombreux jouent un rôle régulateur sur le climat et diminuent les risques de maladies cryptogamiques.

La géographie particulière de lʼîle crée un grand nombre de microclimats, mais le climat général se caractérise par :

• Douceur : Lʼisotherme annuel est de 17 °C en plaine et de 15 °C en montagne. Elle bénéficie dʼété chaud et dʼhiver doux (mais fréquemment neigeux). 
• Ensoleillement : elle est comprise entre 2470 et 2885 heures dʼensoleillement. Ce très bon ensoleillement est un facteur positif pour la maturité du raisin, en particulier pour les anthocyanes (couleur du vin). 
• Précipitations : La Corse reçoit 10560m3/hectare/an ce qui la place au rang des zones les plus pluvieuses de France. La répartition des pluies nʼest pas homogène sur lʼîle. Les zones les plus pluvieuses sont les zones montagneuses et la région du Cap Corse. 
• Sécheresse estivale : De 0 à 400 m dans la zone favorable à la culture de la vigne, la sécheresse estivale couvre une période de 3,5 mois sur la côte ouest et de 2,5 mois sur la côte est.

Soleil, précipitations, vents parfois violents, écarts de températures importants ont façonné ce cadre naturel dans lequel, au fil du temps, se sont constitués les terroirs viticoles corses.

Une géologie atypique

La Corse formait jusqu’à l’ère secondaire un microcontinent avec la Sardaigne soudé à la Provence. Un ébranlement du système alpin et une cassure provoquèrent sa lente dérive.

La Corse se constitue de deux entités très différentes traduisant son histoire géologique : La Corse ancienne et la Corse alpine. Ces deux entités donnent 4 grands types de sol.

Sols granitiques et volcaniques : elles correspondent aux régions occidentale et méridionale qui occupent les 2/3 de lʼîle, dont la partie montagneuse. Riches en silice, alumine, potasse, les granits apportent aux vins, en général là base de sciaccarellu, une grande finesse, des couleurs légères, des arômes intenses.

Sol schisteux : à lʼest (ou Corse alpine) qui comprend : le Cap Corse, la Castagniccia et sʼélargit entre Corte et la mer. Riches en carbonate de calcium, cʼest la région du muscat.

Sols sédimentaires dépressionnaires : dite zone de Corte. Sillon central dʼorientation nord-ouest/sud-est. Très large au nord, en Balagne, resserré au centre, s’interrompt puis resurgit vers le sud. Mais il occupe 1/5° de lʼîle. À Patrimonio, les placages calcaires donnent naissance à des vins charpentés, marqués par le cépage niellucciu.

Plaine sédimentaire orientale : Elle sʼétend de Bastia à Solenzara, au pied de la chaîne des schistes. Les roches sédimentaires sont récentes. elles donnent aux vins une structure plus légère.

Le potentiel agronomique des différents types de sol :

Les sols issus de roches cristallines : Gneiss, granites, granulites, porphyres, diorites, gabbros fournissent les terroirs agricoles et viticoles de Balagne, Ajaccio, Sartène, Figari, Porto Vecchio et de la région de Corte. Dans les sols acides, pauvres en calcaire, la minéralisation de lʼazote organique est très lente.

Les sols issus de roches métamorphiques : Ils dominent dans la Corse alpine ou schisteuse. Les sols sont peu riches en phosphore et en potasse, mais leur rapport carbone/azote favorise le cycle des minéraux et de lʼeau.

Les sols formés de dépôt sédimentaire : On les trouve sur alluvions, le long des fleuves ou sur terrasses. Ils peuvent former des sols très fins à très épais selon les lieux. Ils font partie des terres les plus riches mais ne sont pas idéales pour la production de vins de qualité.

Le rôle des vents

Les vents sont nombreux et parfois violents (plus de 200 km/h).
Il y a des vents régionaux et des brises locales.

Les vents régionaux
Ils soufflent dans toutes les directions :
• Le mistral qui arrive de Provence est sec et violent.
• La tramontana est un vent sec et froid venu des Alpes.
• Le gregale est originaire des Apennins et apporte la pluie.
• Le libecciu qui vient de Gibraltar est le plus fréquent. ll souffle 85 jours par an à Ajaccio, 147 jours par an au Cap Corse, 192 jours/an à Bonifacio. Il amène les pluies à lʼouest.
• Le sirocco qui peut apporter du sable rouge du Sahara dessèche la végétation.

Le Cap Corse et Bonifacio sont les régions les plus ventées et ne comptent que 16 jours sans vent par an.

Les brises locales
Les brises régulières de mer et de terre ont une influence sur le climat.
La brise de mer souffle un air frais venant de la mer à partir de 9H du matin, et jusqu’à 7H du soir, mais cʼest surtout l’après midi quʼelle est importante, car lʼair sʼest alors réchauffé. Elle a un effet sur les traitements de la vigne qui doivent être réalisés avant 9H ou après 18H. La brise de mer peut être assez forte (ce qui nʼest pas le cas pour la brise de terre). 
La brise de terre souffle un air qui descend lui des montagnes. Pendant la nuit, la terre se refroidit plus vite que la mer et lʼair devient alors plus frais. Elle débute quelques heures après le coucher du soleil et continue à souffler 2 à 3 heures après le lever du soleil jusquʼà ce que les températures sʼéquilibrent entre terre et mer.

Une typicité affirmée

Le Terroir

Il a une typicité particulière suivant ses différentes régions viticoles et on remarque également que les cépages en découlent souvent. Ainsi la région de Patrimonio est marquée par le cépage Niellucciu grâce à ses sols argilo-calcaires.
Tout comme le cépage Sciaccarellu se trouve plus particulièrement dans la région d’Ajaccio, grâce à ses sols granitiques.
Il existe également dans certaines zones d’Appellation d’Origine Protégée, une mixité de cépages sur un même type de sol qui donne des résultats d’assemblage de très bonne qualité.

Le Cru 
Les meilleurs crus se distinguent par la régulation de l’alimentation en eau de la vigne. Alors qu’un excès d’eau a des conséquences fâcheuses sur le développement de la baie et des feuilles, un manque provoque au contraire un stress hydrique qui a des conséquences sur la couleur et la saveur du vin.
Un équilibre entre présence en eau (nécessaire à la vie de la plante) et sa faible quantité (garante d’une température constante) est donc essentiel pour assurer la qualité du raisin et donc du vin.
En Corse, un travail de sélections parcellaires a été établi afin de favoriser la qualité du produit. Le résultat aujourd’hui est très encourageant, car nos vins ont gagné en termes de définition, de style et de précision. Ils ont aujourd’hui une vraie identité, une âme plus profonde.

 

Les Vignerons Corses (clic)

 

10 h 11 min , 1 décembre 2017 Commentaires fermés sur Le compte rendu de la soirée de dégustation des vins de Corse